Site icon Markson

Le métaverse : quel impact pour le marketing digital ?

Entre conférences, articles de presse et actualités, le métaverse est au centre de beaucoup de discussions et on est sûrs que vous ne l’avez pas raté ! Et pour cause, le virage choisi par le groupe Facebook fait beaucoup parler de lui.

Au travers de cet article documenté, nous vous proposons de comprendre le concept du metaverse et son impact pour les entreprises pour les mois et années à venir. 

Comment suivre le courant ? Faudra-t-il réinventer son offre ? Comment bien s’y préparer ? 

Quel lien avec Facebook ? 👩‍💻🧑‍💻

C’est au cours de la conférence annuelle Connect de Facebook organisée le 28 octobre dernier que  Mark Zuckerberg, dirigeant et fondateur du groupe Facebook a annoncé le nouveau nom et le virage tant attendu par le groupe : Nous parlons désormais de Meta, une toute nouvelle identité pour un groupe souhaitant s’orienter vers la création d’un univers de métavers. 

Selon Mark Zuckerberg, le métavers va compléter voire supplanter les réseaux sociaux tels que nous les connaissons actuellement dans les années à venir. 

Le changement de nom marque donc à la fois la volonté de relancer ce réseau social vieillissant ainsi qu’un tournant pour la société en affirmant de nouvelles ambitions dans le domaine de la réalité virtuelle. 

Il y a déjà quelques mois, au cours de notre podcast, nous abordions justement le présent et l’avenir des réseaux sociaux notamment sur la thématique du métavers.

Qu'est-ce que le métaverse au juste ?

Un métavers est un univers virtuel, composé de sa propre économie où les utilisateurs pourraient s’afficher sous leur identité virtuelle (avatar) et échanger, acheter, vendre, jouer, diffuser de l’information, de la publicité, ou encore créer une entreprise, etc.

Le champ des possibles dans ce nouveau monde virtuel est infini. On peut à présent partir d’un monde vierge pour tout reconstruire à son image et selon ses envies. 

Les utilisateurs peuvent ainsi interagir entre eux, travailler par le biais d’un espace de travail virtuel avec ses collègues (eux-mêmes depuis chez eux), se socialiser, jouer à des jeux vidéos, regarder la télévision

Grâce à différents types d’accessoires, le monde du metaverse n’a jamais été aussi simple : écrans, hologrammes, casques à réalité virtuelle… 

D’un point de vue professionnel, tous les éléments sont réunis pour pouvoir travailler et retrouver ses collègues… depuis chez soi. 

Les GAFAM ne sont pas en reste

Cette nouvelle économie du metaverse commence à se frayer une part et un potentiel de marché non négligeable, notamment pour les GAFAMS qui investissent chacun massivement pour ce nouveau tournant du digital. 

À l’heure actuelle, il n’existe pas un mais des métaverses, sans lien ni cohérence les uns avec les autres et le maître du jeu pour chacun de ces métaverses n’est autre que l’entreprise qui crée, gère et organise le métaverse dans lequel chaque utilisateur pourra évoluer. 

Nous pouvons imaginer, à terme, que les géants du web feront en sorte de centraliser autant que possible le metaverse en rachetant ceux d’autres concurrents. 

Outre l’entreprise Facebook qui a affiché son nouveau positionnement par le changement de son nom de marque, d’autres GAFAM investissent également le terrain. 

Depuis 2020 déjà, Jeff Bezos, créateur d’Amazon a lancé son propre metaverse avec son économie intégrée au travers du jeu vidéo “New World”.  

Apple a également de son côté annoncé la sortie d’un casque de réalité virtuelle pour cette année, en conformité avec leur projet de metaverse. 

Et si l’on sort de ce contexte d’entreprises, c’est parfois même à l’échelle gouvernementale de certains pays que l’enjeu a été lancé. C’est ainsi que l’on découvre le projet “Metaverse Seoul” lancé par le gouvernement Sud-Coréen afin de faire de la capitale du pays la toute première ville investie dans le “metaverse”.  Le projet assez fou qui démarre cette année a pour but de permettre de non seulement visiter les rues de la ville, de se rendre à des festivals ou évènements, mais également d’effectuer des achats virtuels et réaliser des démarches administratives. Un projet aussi extravagant qui interpelle autant qu’il fascine.

Et le marketing dans tout ça ? 🤔

Si un concept attire particulièrement les responsables marketing, c’est bien celui du métaverse, tant cette nouvelle ère du métaverse leur permet de relever de nouveaux défis, leur ouvre de nouvelles frontières et de nouvelles opportunités et leur permet de libérer une créativité inédite.

Pour certains spécialistes du marketing, le métaverse effraie… autant qu’il attire ! 

En effet, nous assistons aujourd’hui à une nouvelle ère dans le monde du digital et cette nouvelle dimension ouvre de nouvelles perspectives qui permettent de libérer la créativité pour des projets nouveaux et encore jamais vus, car tout doit être réinventé dans une telle dimension. 

Tout le challenge du métavers repose sur la fusion entre le monde réel et le monde virtuel. 

Ainsi, proposer des biens et des services dans un univers virtuel deviendra monnaie courante à plus ou moins moyen-terme, voire même pour pouvoir les consommer dans le monde réel. 

Et au-delà de ces consommations, ce seront de véritables expériences virtuelles qui seront proposées par les entreprises. 

Il peut s’agir ici d’un tournant décisif pour revaloriser ou réinventer son image de marque, autant que de rassembler sa communauté, de la faire croître, voir même de la fidéliser d’une manière plus innovante. 

Comme vous l’aurez compris, le métavers offre aux marketeurs l’opportunité d’atteindre leur public dans une nouvelle dimension.

Les sept couches du Metavers selon Jon Radoff

Source : Jon Radoff

L’auteur Jon Radoff, entrepreneur, auteur et game designer américain a définit une analyse du Metaverse selon sept couches bien distinctes sur lesquelles les entreprises peuvent se positionner. 

1. L'expérience

La toute première couche à laquelle les utilisateurs pourront toucher est l’expérience. Au-delà d’une expérience 3D, il s’agit réellement d’expériences qui seront proposées comme pour les jeux vidéos qui laissent entrevoir un champ de possible infini. 

Lorsqu’un espace physique est dématérialisé, les expériences à vivre peuvent être nombreuses, voire infinies. 

À l’image d’un jeu, on peut à la fois devenir une rock star, un pilote de formule un ou tout autre personnage tout droit sortie de son imaginaire… Mais également, de pouvoir accéder à des lieux plus librement, sans contrainte de temps et d’espace. 

Comme pour un concert réel qui ne possède qu’un nombre de places limité au premier rang, vous pourrez assister depuis chez vous à une expérience immersive entièrement personnalisée à partir de vos interactions sociales et de vos propres choix.

2. La découverte

La couche relative à la découverte concerne directement les méthodes “push” and “pull” de la communication et du marketing. 

De nombreuses et grandes entreprises proposant un vaste écosystème aux utilisateurs et de nouvelles expériences, les utilisateurs vont être à la fois dans une recherche active d’informations ou d’expériences (pull) ou ces dernières leurs seront directement proposées en tenant compte de leur profil et envies, sans recherche spécifiques de sa part (push). 

3. Une économie des créateurs

La création d’un tel univers va irrémédiablement faire émerger de nouveaux talents qui s’ajouteront à ceux déjà en devenir.  

Non seulement les expériences du metaverse deviennent de plus en plus immersives et originales, mais le nombre de créateurs qui les fabriquent augmente de manière exponentielle, créant ainsi une véritable et nouvelle économie de créateurs. 

4. L'informatique spatial

Cette notion évoque un calcul entre hybride réel/virtuel qui érode les barrières entre le monde physique et le monde idéal.

Dans la mesure du possible, la machine dans l’espace et l’espace dans la machine doivent pouvoir se confondre afin d’entrer et manipuler des espaces 3D et d’augmenter le monde réel avec plus d’informations et d’expériences. 

5. Décentralisation

Le métavers ne sera pas contrôlé par une seule et même entité mais prendra la forme d’un système décentralisé dans un écosystème évolutif avec des systèmes de commerce à intelligence artificielle.

Il pourra à l’aide d’une adresse IP par exemple, vous reconnaître et vous associer à un nom sans avoir à saisir de code où que vous souhaitiez aller en ligne. 

6. L'interface humaine

Les appareils informatiques se rapprochent au plus proche de nous jusqu’à ne faire plus qu’un. 

Les accessoires évoluent afin de nous accompagner, les téléphones portables deviennent de véritables ordinateurs intégrés, et de nombreuses technologies se développent afin de nous équiper dans ce monde virtuel et faire de nous de véritables cyborgs aux capacités physiques décuplées par des éléments mécaniques et électroniques.

7. L'infrastructure

La couche d’infrastructure comprend la technologie qui active nos appareils, les connecte au réseau et fournit du contenu.

Les réseaux 5G permettront d’améliorer considérablement la bande passante tout en réduisant la contention et la latence du réseau. Puis, plus tard, la 6G augmentera les vitesses d’un autre ordre de grandeur.

Les appareils ne vont cesser d’accroître en termes de performances et de se miniaturisation afin de proposer de prochaines générations d’appareils mobiles, des lunettes intelligentes et des dispositifs portables, des batteries compactes, durables, etc. 

Vous trouverez juste ici un listing des entreprises qui se positionnent déjà sur ces différentes strates du métavers afin de pouvoir étudier leur offre et leur positionnement:

Source : Digitalmate.com

Le mot de la fin...

Le metaverse, cet espace numérique qui se superpose à la réalité physique et était encore méconnu il y a quelques mois de cela. 

En tant qu’experts du digital, le tournant décisif pris par le groupe Meta (-anciennement Facebook, nldr), ne peut que nous contraindre à nous y intéresser. 

Le metaverse se développe et deviendra majeur d’ici les mois et années à venir, tant dans le domaine professionnel qu’à l’échelle des gouvernements (le sujet d’un métaverse européen étant déjà sur la table). 

Dans un tout prochain article,  nous vous présenterons tous nos conseils sur la manière dont se positionner en tant que marque et se distinguer sur ce tout nouveau monde virtuel. 

Vous souhaitez en savoir plus ? L’équipe Markson reste disponible pour échanger !


Rédigé par Héloïse, assistante cheffe de projet chez Markson.

Quitter la version mobile